Marine

Nouvelle pin-up

Modèle : Marine ( Instagram )

Format 24x32cm sur papier canson 160gr

Crayon graphite staedtler lumograph et couleurs polychromos faber castell

marine

 

Corighane

Corighane terminée

Format A3

Crayon de couleurs polychromos et marqueurs Promarkers et Copics

img_20161224_094008

Artistes : Joel Daniel Phillips

Joel Daniel Phillips est un artiste américain connu pour ses portraits réalistes de grande taille  sur la vie des résidents de San Francisco, notamment les marginalisés de la population.

Il travaille principalement avec du charbon et du graphite.

Les dessins  de Phillips représentent des personnages isolés sur la page sans ancrage à l’espace.

John

 

Le travail de Phillips a été affiché dans le monde entier et est actuellement représenté par Hashimoto contemporain à San Francisco, en Californie et Galleri Ramfjord à Oslo, Norvège.

Jack

Page web de Joel : http://www.joeldanielphillips.com/

Son Blog : http://www.adrawingorthree.com/

Sources : http://www.joeldanielphillips.com/

Regard

D’après une photo de Lee Jeffries

Format 24 x 32 cm

Crayon graphite staedtler lumograph et une pointe de couleur des yeux et lèvres pour contraster avec la peau .

Dessin realisé lors de mes présences pendant mon exposition a Ax-les Thermes l’été dernier.

img_20161211_202223

Tatoueuse Léa Nahon

Bonjour

Aujourd’hui je vous présente une tatoueuse dont j’apprécie énormément l’univers graphique.

« Léa nahon est une tatoueuse reconnue dans le milieu du tatouage dans lequel elle évolue depuis 2003. Appréciée pour sa simplicité et sa personnalité, sa reconnaissance vient néanmoins de son approche très personnelle du tatouage.

Léa depeint son monde. Toutes cette faune amicale qui jalonne les pages de ses carnets est de son entourage, sa seconde peau. La photographie dresse un inventaire qu’elle dépouille de son philtre réaliste au profit d’un trait ébauché. L’essentiel demeure, coeurs ouverts et etats d’âmes livrent leur vrai visage. Inéluctablement ses carnets prennent  des airs d’albumde famille , de celle que l’on se fait.

Ils sont un moyen de remémoration, un lieu où le souvenir se cultive de la plus belle maniére. Au fil de l’encre, les amitiésse réitèrent, l’amour s’y perpétue. Au détour d’une page, nous devenons les témoins d’étreintes dévorantes, les complices de sourires entendus. Des regards que l’on croise se dégage un air de connivence. Quelques-uns nous interrogent, intriguent notre empathie comme peut si bien le faire notre miroir, tandis que d’autres, plus légers, nous invitent à la liesse, au partage d’un verre, d’une cigarette. Jours et nuits se confondent, les intervalles s’effacent. »

Christophe Escarmand tiré de LEA NAHON carnet 2 aux éditions Noire méduse éditions.

« L’USINE », c’est le nom du nouveau shop-galerie des tatoueuses Léa Nahon et Sabina Patiperra, qui ouvrira ses portes à Liège le 4 juin prochain. Un projet tattoo-culture d’envergure.

Après avoir officié des années à « La Boucherie Moderne », Léa Nahon prend son envol avec la tatoueuse Sabina Patiperra, une amie de longue date, pour ouvrir: « l’Usine ». Pour l’instant, le local est en travaux, mais devrait ouvrir ses portes le 4 juin prochain.

Les deux tatoueuses et amies ont choisi un lieu adapté pour recevoir autant de « guests tattoo » que d’expositions de qualité. On pourra compter sur la présence régulière de Benjamin Del Castillo ou du tatoueur Köfi avec lequel Léa collabore actuellement. L’art de ses deux artistes se complètent parfaitement et prend une toute autre dimension poétique.

Léa et Köfi

Artistes avant d’être tatoueuses, Léa Nahon et Sabina Patiperra ont choisi une boutique pourvu d’une galerie pour assouvir leur désir d’art.

Retrouvez les oeuvres de Léa sur son site ou sa page facebook

https://www.leanahon.com/

Léa sur facebook

Afficher l'image d'origine

sources : http://jeterlencremagazine.com/l-usine/

https://www.leanahon.com/

                   https://www.noire-meduse.com/product/leanahon-carnet-1

Mursi

D’après une photo de Pat de Wilde

Format 24x32cm sur feuille A3 bristol

Alors pour ce dessin j’ai employé plusieurs techniques celles du crayon graphite ,crayon de couleur, encre , et markers.

img_20161208_211820

Le photographe : Réhahn Croquevielle

 

 

Rehahnlr.jpg

Réhahn Croquevielle, né le 4 mai 1979 à Bayeux en Normandie, est un photographe français basé à Hoi An au Viêt Nam, il parcourt le monde pour photographier les ethnies et leurs cultures.

Histoire

En 2007, lors de son premier voyage au Viêt Nam, dans le cadre d’une association caritative française, il entreprend l’exploration de ce pays et de sa culture à travers l’objectif de son appareil photo, collectionnant ainsi plus de 50 000 clichés. C’est seulement en 2011 qu’il décide de s’expatrier au Viêt Nam et de s’installer dans la petite ville d’Hoi An.

Réhahn a été listé à la 4e place dans le top 10 des meilleurs photographes de voyages sur boredpanda.com[1] en décembre 2014, aux côtés d’autres photographes de renommés internationales.

Le 15 janvier 2014, il sort son premier ouvrage, Vietnam, Mosaic of Contrasts, un ouvrage comprenant 150 photos.

En 2016, il est le 2e photographe français le plus populaire sur le web[2].

8 mars 2016, sa photo Hidden Smile entre dans la collection du Musée de la Femme à Hanoi

Bibliographie

Liens externes

Sources : Wikipédia et site officiel de Réhahn